Une motion pour soutenir nos agents communaux

Mobilisons-nous pour défendre nos agents communaux

 

Que ce soit au niveau du personnel administratif, technique ou du servide des travaux, de nombreux agents communaux sont contractuels et, pour une bonne partie d'entre eux, leur salaire est subsidié par la Région wallonne. Malheureusment, leur situation est en péril en raison d'un projet de réforme portée par le Gouvernement wallon. EPY se mobilise pour défendre leur emploi et péréniser les missions qu'ils assurent quotidiennement.

 

Ce projet est dans les cartons du Gouvernement wallon depuis plusieurs années. Mais l'actuel projet de réforme (dont la mise en application est prévue pour le 1er janvier 2021) est aussi flou que pénalisant pour l'ensemble des communes wallonnes mais aussi un grand nombre d'associations et d'institutions du secteur non-marchand. Au total, on estime que plus de 3500 travailleurs pourraient faire les frais de la réforme de ce décret de 2002. Un projet qui modifierait le calcul et la méthode de répartition des aides à l'emploi...

 

Pour l'administration communale d'Yvoir, la simulation communiquée début juillet par l'Union des Villes et Communes de Wallonie fait état d'une perte financière de l'ordre de 250.000 euros (et de 21.000 euros pour le CPAS.). Même si des corrections sont déjà enregistrées dans les dernières adaptations, il est évident que notre commune va être pénalisée par la réforme. Derrière ces chiffres, ce seront soit des emplois, soit des missions et des projets qui devront être sacrifiés pour maintenir l'équilibre budgétaire communal à flot... à moins que ce ne soit les deux.

 

Nous ne pouvons rester insensibles et inactifs face à cette situation. Raison pour laquelle le groupe EPY a déposé hier sur la table du Conseil communal un projet de motion à l'adresse des décideurs régionaux.

En substance, nous demandons que le Collège communal :

 

  1. prenne contact, sans délai, avec le Ministre de l’Emploi du Gouvernement wallon afin de mettre en place une concertation avec les communes
  2. défende auprès du Gouvernement wallon le maintien d’un système de financement des politiques de l’emploi local tenant compte des réalités des communes
  3. demande au Gouvernement wallon la garantie que la réforme n’ait aucun impact pour les communes tant au niveau des projets actuels que des projets futurs
  4. demande au Gouvernement wallon qu’il garantisse dans son projet la pérennité de l’emploi actuel.

 

Découvrez ici le texte intégral de la motion.

 

Ce texte sera soumis à l'approbation du Conseil ce mercredi 19 décembre 2018. Nous espérons que nos collègues des autres politiques soutiendront ce texte qui ne peut avoir que des répercutions positives pour bon nombre d'employés et d'ouvriers communaux. Nous vous tiendrons bien évidemment informés de la suite qui sera accordée à notre proposition.